Equipement de 17 sources en capteurs passifs – Présentation des résultats le 17 mars 2017 à la conférence Intersol à Lyon

eOde présentera les résultats de l’équipement en capteurs passifs de 17 sources de l’Arc Jurassien à la conférence Intersol à Lyon le 16 mars 2017.

Des capteurs de type Sorbicell ont été exposés par périodes de 2 mois dans des sources karstiques supposées en connexion hydraulique avec des sites contaminés de leur bassin versant. Une large gamme de substances organiques (hydrocarbures chlorés, BTEX, HAP, PCB, MTBE, composés phénoliques) et inorganiques (métaux) y ont été recherchées. Parmi celles-ci, plusieurs d’entre elles (hydrocarbures chlorés, métaux) ont été mesurées en de très faibles concentrations dans certaines des sources instrumentées. Ces travaux mettent en valeur la capacité de ce type de capteurs à déceler de très faibles niveaux de concentration. Ils témoignent également de l’impact possible de sites contaminés sur de grandes distances (plusieurs km), lorsqu’ils sont localisés dans des environnements karstiques où les eaux souterraines peuvent circuler très rapidement à la faveur des réseaux de fractures et cavités développés dans le massif rocheux. Etude-pilote financée par l’OFEV réalisée en 2016 avec le Centre d’Hydrogéologie et de Géothermie de l’Université de Neuchâtel et le bureau MFR.

2016-12-21T16:21:41+00:00 décembre 21st, 2016|Accueil, Actualités, Événements, Sites pollués|0 Comments