CARTORISK – Cartographie géostatistique des risques sanitaires 2017-11-24T17:36:05+00:00

Project Description

CARTORISK – Cartographie géostatistique des risques sanitaires. Vers une optimisation technico-économique des projets de reconversion des friches industrielles et urbaines

La reconversion des friches industrielles constitue un enjeu majeur de la revalorisation et de la densification des zones urbaines. Les difficultés sont multiples pour définir la meilleure option de réaménagement tant sont nombreuses les contraintes pesant sur les projets : financières, sanitaires, urbanistiques, pour n’en citer que quelques-unes.

Les mesures à prendre pour réduire les risques sanitaires associés aux pollutions présentes dans le terrain en font partie intégrante, et dans ce cadre la cartographie des risques sanitaires permet d’étudier et de comparer différents plans de réaménagement. L’utilisation de méthodes géostatistiques donne la possibilité d’intégrer de manière rigoureuse la variabilité spatiale de la pollution dans la cartographie des risques, et de quantifier l’incertitude d’estimation liée au caractère forcément lacunaire de l’information renseignant sur l’état de pollution du site.

La spatialisation du risque s’obtient par l’application de fonctions de transfert et d’exposition aux modèles géostatistiques de la pollution du milieu souterrain. Des choix méthodologiques s’imposent à toutes les étapes de calcul, notamment pour passer d’une représentation 3D de la pollution dans les sols à une cartographie 2D des risques sanitaires en surface, dans les différents niveaux de vie et espaces extérieurs.

Financé par l’ADEME depuis 2015 et porté par 4 partenaires (Element-Terre, eOde, Ginger Burgeap, Geovariances), le projet Cartorisk est dédié à la spatialisation des risques sanitaires dans les projets de reconversion de friches, avec 3 objectifs : 1) développer une démarche générale de cartographie des risques, 2) la tester sur 2 anciens sites industriels dont les caractéristiques en termes de contamination, de voies d’exposition et de scénarios de réaménagement sont contrastées, 3) définir avec un panel d’acteurs du domaine les conditions d’intégration de telles cartographies dans le processus décisionnel du réaménagement, pour en maximiser les bénéfices en conditions opérationnelles. Coordonné par eOde, les résultats finaux du projet sont attendus pour la fin de l’année 2018.

Le projet a été présenté à la conférence Intersol à Lyon le 16 mars 2016, à la 5ème journée technique Ademe sur la reconversion des friches à Paris le 29 mars 2017, et à la conférence Aquaconsoil à Paris le 28 juin 2017.