Qu’est-ce que QGIS et pourquoi se former ?

Qu’est-ce que QGIS et pourquoi se former ?

Qu’est-ce que QGIS ?

Lancé en 2002, QGIS est un Système d’Information Géographique open source, librement accessible et donc gratuit, distribué sous licence publique générale GNU. Ce programme est reconnu pour sa vaste palette d’outils, la multitude de formats gérés et la simplicité de son interface. Parmi ses qualités, on soulignera l’accès aux fonctionnalités d’autres logiciels libres inclus lors de l’installation (p. ex. GRASS et SAGA) ou ajoutés indépendamment (p. ex. PostgreSQL) . QGIS est compatible avec Linux, Unix, Mac OS X et Windows. Découvrir le programme sur QGIS.org et notamment des exemples d’utilisation.

Qui l’utilise ?

QGIS est utilisé par des entreprises, des administrations publiques et des universités. En Suisse, le Canton de Soleure emploie QGIS comme logiciel de bureau depuis 2006. Les villes de Thoune, Olten, Uster, Nyon, Vevey, Pully et Morges comptent également parmi les utilisateurs. Les Ecoles Polytechniques Fédérales ainsi que les Universités de Berne et de Genève recourent à QGIS tant pour la recherche que l’enseignement.

Pourquoi se former à QGIS ?

Parce qu’il n’y a pas de licence payante, le principal investissement réside dans la formation, voire le recours à un consultant pour des applications spécialisées. Les coûts sont donc sensiblement plus bas que pour un logiciel commercial, lequel impose souvent un nombre limité de licences et des frais supplémentaires pour les diverses extensions. En outre, la récente évolution de QGIS ainsi que la masse de développeurs y contribuant (120+) laissent présager un développement pérenne du logiciel. Comme pour les SIG commerciaux, une formation par un spécialiste permet non seulement d’accélérer l’apprentissage, mais aussi d’évaluer plus aisément les possibilités de QGIS.

Pourquoi QGIS n’est-il pas aussi répandu que les SIG commerciaux ?

QGIS n’apparaît comme un programme de référence que depuis quelques années. Jusqu’à récemment, en Suisse, « on apprenait les SIG avec les produits ESRI » dont les prix pour les écoles sont particulièrement avantageux. (Une comparaison QGIS/ArcGIS peut être consultée ici). Bien entendu, les divers SIG commerciaux présentent des qualités qui leurs sont propres.  Dans nombre de cas, cependant, c’est parce qu’ils sont ancrés depuis plus longtemps dans le fonctionnement des organisations qu’ils gardent la faveur des utilisateurs. (D’autres opinions à ce sujet ici.)

Quelques points forts de QGIS…

  • Diversité de logiciels libres compatibles ou intégrés (hydrologie, analyse de terrain, base de données, webclient, etc.)
  • Large palette d’extensions
  • Gestion aisée des systèmes de coordonnées
  • Composeur de cartes performant
  • Facilité d’emploi de la calculatrice raster et attributaire
  • Vastes communauté d’utilisateurs et ressources internet
  • Développement d’outils personnalisés avec le langage Python

 

QGISinterface

Les utilisateurs de QGIS sont encouragés à soutenir son développement !

 

 

2016-10-31T09:35:57+00:00 mai 6th, 2016|0 Comments